Culture

La Villa Ocupada du Voyage à Nantes

La Villa Ocupada de Nantes

Pendant le mois de juin, des artistes influencés par le mouvement muraliste ont donné une seconde vie au bâtiment de la Mutualité (haut lieu de l’histoire sociale nantaise, dixit la plaquette du VAN). Cette oeuvre est maintenant visible jusqu’à la fin de l’été.

Le bâtiment de la Mutualité

Il n’y a pas beaucoup d’informations sur le bâtiment de la Mutualité sur Internet. Il fait partie d’un îlot qui regroupait les salons Mauduit (lieu de bals, banquets et événements prestigieux), des organisations syndicales et un centre de documentation sur le mouvement ouvrier. On n’en saura pas plus sur ce qui fait de ce bâtiment un haut lieu de l’histoire nantaise et c’est bien dommage.

Le muralisme

Le muralisme est issu d’un mouvement artistique mexicain. Il est né à la suite de la révolution mexicaine de 1910. Sa vocation : propager l’histoire du pays, transmettre des revendications sociales et politiques auprès du plus grand nombre, même auprès des illettrés. Pour cela, les artistes ont adopté un style pictural figuratif, accessible et compréhensible.

On comprend mieux le lien entre cet art et le bâtiment de la Mutualité, tous les deux représentatifs d’une histoire sociale revendicative.

La Villa Occupada

Située rue Désirée-Colombe, la Villa Ocupada abrite les fresques de 18 artistes venus d’Europe ou d’Amérique Latine. C’est pour moi l’oeuvre du VAN2014 la plus impressionnante car c’est une découverte picturale à chaque nouvelle pièce.

Fresques de la Villa Ocupada à Nantes

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *